Le Zizi des mots

Le Zizi des mots, d'Elisabeth Brami et Fred L.

Un jour, je me réveillerai et vivrai enfin dans un monde où le mot trampoline sera féminin.


Auteure : Elisabeth Brami
Illustratrice : Fred L.
Éditions : Talents Hauts
Genre : Album
Date de sortie : Mars 2015
Nombre de pages : 42
À partir de : 3-7 ans


Synopsis
Vingt exemples illustrés pour montrer que, dans la langue française, trop de mots riment avec machos…


Mon avis
Essayez d’expliquer à votre voisin que la langue française véhicule dans l’inconscient collectif un certain nombre de préjugés sexistes. Maintenant, tentez de le faire comprendre à une enfant qui ne sait même pas écrire. C’est le pari un peu fou que fait Le Zizi des mots, avec un humour dévastateur qui amusera les parents autant que les enfants. Sur chaque double page de l’album, qui en compte 20, un nom commun est à l’honneur : sur la page de gauche, il est au masculin, et sur la page de droite, au féminin. Un chauffeur, une chauffeuse, une glacier, une glacière, un jardinier, une jardinière… Chaque mot est illustré par un dessin qui le représente, et l’enfant comprend bien vite que le nom masculin représente toujours une personne, un animé, le jardinier par exemple, et que le nom féminin correspond quant à lui toujours un un objet inanimé, une jardinière pour mettre ses pots de fleurs, une glacière pour ranger le pique-nique, une chauffeuse pour s’asseoir près du feu…

Au parent-lecteur d’interroger l’enfant sur la signification de ce masculin actif et de ce féminin objectifié : « Qu’est-ce que tu remarques ? Tu trouves ça normal, toi ? Tu as d’autres idées de mots qui marchent pareil ? » Le livre incite donc au dialogue entre le parent et l’enfant, au jeu et à la réflexion (un tumblr est mis à disposition des enfants qui ont trouvé d’autres exemples à illustrer : on y découvre l’excellent canadien-canadienne, mis en image avec presque autant d’humour que Fred L. !)

J’ai aimé le format du livre, léger, carré, adapté aux mains des tout-petits, attirant avec ses belles couleurs pastelles qui remplissent les pages et donnent envie de les tourner frénétiquement. Les illustrations sont magnifiques, toujours très drôles, et le fait que les personnages masculins soient volontairement représentés comme des caricatures (gros nez, grand sourire carnassier, air benêt..) participe activement à la compréhension implicite à laquelle appelle le livre : cette masculinisation de l’animé dans la langue française est ridicule, rétrograde et il est grand temps d’en prendre conscience ! 

« Le zizi des mots » tient donc ses promesses militantes, avec une simplicité et une finesse dans la vulgarisation des théories féministes qui montre encore une fois qu’on peut (et qu’on doit) parler de tout avec les enfants ! 

Un album ambitieux, drôle, pédagogique et féministe !



Aucun commentaire